Page publique
www.lacroixsurmeuse.fr
Lacroix sur Meuse
http://www.lacroixsurmeuse.fr/public/perso/img-r52-a26.jpg

sous menu
VIE COMMUNALE
► Présentation
► Infos population
► Les élus
► Conseil Municipal
► Horaires du secrétariat de mairie
► Démarches administratives
► Sécurité
► Urbanisme utile
► Consultations architecturales
► Prédation
► Sécurité Routière
► Infos demandeurs d'emploi
► Navette TGV
► Fleurissement
► Phototèque
► Vous déménagez? quelques conseils pratiques
► Cérémonies

calendrier
Mois précédent Avril 2017 Mois suivant
L M M J V S D
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
Cliquez sur les cases rouges pour afficher l'évènement du jour.
Rechercher : http://www.lacroixsurmeuse.fr/public/img/loupe.gif

Sébastien HENRIOT, le préposé du Service des Eaux, effectue actuellement le relevé des compteurs pour le 1er semestre 2015.

 http://www.ars.lorraine.sante.fr/Les-eaux-de-loisirs.100242.0.html



Sécurité des piscines privées à usage individuel ou collectif de plein air, dont le bassin est enterré ou semi-enterré.

Réf. : Loi n° 2003-9 du 3 janvier 2003 relative à la sécurité des piscines articles L. 128-1 à L. 128-3 et      L. 52-12, ainsi que R*128-4 du code de la construction et de l'habitation.

               La noyade récente de deux enfants dans une piscine privative pourtant équipée d'un dispositif de sécurité m'amène à appeler votre attention sur les recommandations à formuler aux propriétaires ou utilisateurs de piscines soumises à la règlementation de la loi citée en référence. 

        Depuis le 1er janvier 2004, les piscines privatives nouvellement construites doivent être équipées d'un dispositif de sécurité normalisé visant à prévenir le risque de noyade. Depuis le 1er janvier 2006, toutes les piscines installées avant le 1er janvier 2004 doivent être équipées d'un dispositif de sécurité de même type. La même obligation a été instituée pour les piscines des habitations données en location saisonnière.

       En cas d'absence d'un dispositif de sécurité normalisé, les propriétaires (particuliers ou les personnes morales, constructeurs ou installateurs...) encourent 45 000€ d'amende.

        Il me revient également de rappeler aux parents, personnes responsables et utilisateurs de piscines que ces dispositifs ne remplacent pas la surveillance active et permanente des enfants.

       

Le Maire, Régis MESOT

Interdiction d'utilisation des détecteurs de métaux.

Réf : Arrêté préfectoral n° 2010-0548 du 22 Mars 2010.

Considérant que l'utilisation de détecteurs de métaux sur le territoire des communes situées dans les zones de combats de la Première Guerre Mondiale s'avère dangereuse en raison de la présence d'un grand nombre d'engins non explosées ;

L'utilisation de détecteurs de métaux en vue de la recherche d'objets archéologiques ainsi que d'engins de guerre est interdite sur le territoire de l'ensemble des communes du département de la Meuse.

Des dérogations à cette interdiction peuvent être données par le Préfet à la demande du Service Régional de l'Archéologie de la Direction Régionale des Affaires Culturelles de Lorraine.

Une dérogation permanente est accordée aux agents du Service de Déminage de la Sécurité Civile et aux sociétés de dépollution pyrotechnique dans l'emprise des chantiers pour lesquels elles ont été requises, ainsi qu'aux équipes NEDEX des armées de l'air et de terre.

Découverte d'engins de guerre.

Afin d'éviter tout nouvel accident en cas de découverte d'engins de guerre, il m'apparaît opportun de sensibiliser la population sur le danger mortel que peuvent représenter le transport et la manipulation de tels engins de guerre et plus particulièrement ceux à charge chimique. Tous représentent un risque, variable selon leur nature, leur état mécanique et leur vieillissement. Avec l'âge, une munition devient généralement de plus en plus dangereuse.

Conformément aux dispositions du décret n°95-589 du 6 mai 1995 modifié, ces matériels de guerre sont classés comme arme de 1è catégorie. Leur transport et leur détention sont par conséquent interdits sous peine de sanctions pénales.

Il convient également de rappeler à la population qu'en cas de détention de ces engins, il ne faut pas les déplacer, ni les toucher afin d'écarter tout risque d'explosion ou d'intoxication par manipulation, choc ou contact avec la chaleur.

Avant l'intervention des démineurs qui sont les seuls compétents en la matière, cette découverte ou cette détention d'armes de guerre doit être signalée à la mairie, ou à défaut, aux services de gendarmerie ou de police.

Je vous demande donc de respecter ces directives pour votre sécurité et celle de votre entourage.

Le Maire, Régis MESOT.

Sous les lignes, prudence!! restons à distance :

Message d'ERDF pour votre sécurité à proximité de lignes à haute tension, pour en savoir plus, cliquez ici.

 

Interdiction de pratiquer la baignade dans les canaux et rivières domaniales

La Direction Territoriale Nord-Est de Voies navigables de France tient à rappeler que la baignade, dans les canaux et rivières domaniales et leur dépendances, est strictement interdite en dehors des d'eau réservés et autorisés à cet effet car elle présente de nombreux dangers pour ceux qui la pratiquent, notamment en raison de passage des bateaux et de la manoeuvre des ouvrages (écluses, barrages, vannages,etc..) pouvant générer des mouvements d'eau important.

Chaque année, en période estivale, cette interdiction n'est malheureusement pas respectée, le plus souvent par méconnaissance des textes et des dangers encourus : turbidité et qualité des eaux, variation des débits.

- Les risques de noyades sont pourtant bien réels, et notamment en raison 'dune mauvaise visibilité sous l'eau (limitée à quelques centimètres), les micros-algues opacifiant l'eau, le sauvetage d'un baigneur en immersion est difficile à voire impossible.

- Même si la qualité des eaux de nos rivières tend à s'améliorer, un risque de contamination par des maladies, telles que la leptospirose ( maladie véhiculée par les urines des rongeurs et pouvant être mortelle), reste possible.

- Si de fortes pluies ou des orages se sont abattus en amont du cours d'eau, le débit de celui-ci peut-être même par très beau temps, multiplié par 10 ou 20 et une zone, qui s'emblerait sécurisée à un baigneur, peut se relevé très dangereuse. De même, la température de l'eau et le courant entre la surface, qui peut-être chaude et calme, et le fond de la rivière qui peut-être tumultueux et froid peuvent donc varier énormément et générer un choc thermique pouvant engendrer une hydrocution.

Cette interdiction de baignade comprend bien évidemment les ouvrages de nagivation pour lesquels des risques particulièrement important sont à signaler :

- Les baignades sur les voies navigables sont des ouvrages qui retiennent l'eau pour permettre la naviagation. Les barrages mobiles sont généralement automatisés, il n'y a aucune présence humaine sur l'ouvrage et si le débit du cours d'eau augmente, la vanne du barrage laisse passer une grande quantité d'eau pour maintenir un niveau constant. Ainsi une embarcation ou un baigneur présent en amont d'un barrage mobile, serait entrainé par le courant, franchirait l'ouvrage brutalement, pouvant heurter des pieux de béton armé situés en aval.

- Les risques d'incidents, existent également en aval d'un barrage en raison des variations importantes que peut subir le débit des cours d'eau.

- La baignade, en amont des écluses, peut entraîner l'aspiration du nageur par le courant provoqué lors de l'ouverture des vannes pendant la manoeuvre de remplissage du sas. Il en va de même pour un baigneur présent dans le sas de la vidange de l'ecluse.

- Les sauts des nageurs dans les voies d'eau depuis des ponts peuvent se révéler mortels. En effet, sous l'eau, les piles de pont y compris celles des rives,sont quelquesfois entourées de pieux métalliques, de blocs de béton ou de roches.

Les Brigades Fluviales de Gendarmerie ( BFG) sont très sensibilisées sur ce sujet. En raison des risques occasionnés par ces comportements dangereux et de plaintes, les BFG intensifieront leurs contrôles en la matière pour faire respecter la réglementation en vigueur.

Lutte contre l'insécurité routière

La pilitique de lutte contre l'insécurité routière comporte trois volets : le volet répressif,c'est l'indispensable contrôle des infractions; le volet informatif, la possibilité de consulter son solde de points sur internet, le volet pédagogique constitué des stages de sensibilisation au risque routier. J'attire votre attention sur le rôle des mairies dans le relais de ces informations.

Volet informatif :

Depuis 2009, les conducteurs peuvent accéder à leur solde de point sur www.telepoints.info. Cette formation gratuite est importante pour tous les titulaires d'un permis de conduire quelque soit sa catégorie. Nous vous invitions à placer un lien sur votre site internet.

Volet pédagogique :

Les stages de sensibilisation au risque routier, dit " stages de récupération de point" sont un rendez-vous citoyen pour tous ceux qui partagent l'espace routier et qui souhaitent conserver leur titre de conduite à l'issue d'infractions répétées.

Des stages sont régulièrement organisés dans les villes de METZ, NANCY, MARLY.

L'accès direct, en temps réel, aux places de stages de votre région est désormais disponible. Ces informations peuvent faire l'objet  d'un lien sur site internet dans une partie informations pratiques:

www.stage-recuperation-points.com Votre webmestre peut-même intégrer directement la liste des stages de votre région:

http://www.stage-recuperation-points.com/stage-lacroix-sur-meuse-55300/proche

 VACCINATION

La vaccination : la meilleure protection pour vous et votre entourage

Le vaccin est la seule protection efficace contre certaines maladies infectieuses, qui peuvent conduire à l'hôpital (atteintes respiratoires, ou du cerveau, surdité, stérélité...) Pourtant, la plupart du temps, les personnes qui ne sont pas à jour de leurs vaccins l'ignorent.

Outre le danger pour soi, il y a un risque de contaminer les personnes les plus vulnérables de notre entourage : nouveaux nés, personnes âgées ou fragiles...

En Lorraine, une couverture vaccinale insuffisante..

L'Organisation Mondiale pour la Santé (OMS) recommande une couverture vaccinale Rougeole-Oreillons-Rubéole (ROR) à 95% des enfants de moins de 2 ans pour interrompre la transmission de ces trois maladies.

Avec seulement 89.4% des enfants vaccinés, la France est encore loin de ce taux. En Lorraine, 89% des enfants sont vaccinés contre le ROR en 2012.

Mes vaccins.net gérez votre carnet de vaccination en ligne

Le carnet de vaccination électronique est gratuit et vous permet de savoir facilement où en êtes dans vos vaccins et vous alerter par mail et sms des différents rappels à faire. Pour cela il vous suffit de remplir une fiche sur le site www.mesvaccins.net en indiquant les vaccins que vous avez faits et de la faire valider par votre médecin traitant.

VRAI ou FAUX

Un retard de vaccination oblige le patient à tout recommencer?

- FAUX, Il suffit de reprendre les vaccinslà où ils ont été interrompus et de compléter la vaccination avec le nombre d'injections nécessaires en fonction de l'âge.

La vaccination est risquée ?

- FAUX, comme tout principe actif et comme n'importe quel médicament le vaccin peut entraîner des effets indésirables bien connus (fièvre, douleurs au point d'injection). Il demeure plus risqué de ne pas être vacciné que de l'être: le risque lié au vaccin est en effet infime par rapport aux conséquences de la maladies elle-même. Il peut exister des contres indications à la vaccination. Celles-ci sont décelées par le médecin lors de la consultation. Le vaccin en rend donc pas malade.

Tous les vaccins n'ont pas vocation à être prescrits à tout le monde?

-VRAI, l'objectif est la juste vaccination: il 'sagit de vacciner les personnes concernées contre les maladies appropriées. Certaines vaccinations concernent tout le monde comme les vaccins contre la Tétanos, la diphtérie et la poliomyélite. Cependant, des vaccins peuvent-être recommandés en fonction du profil ou de l'activité (étudiants ou professionnels de santé, personnes fragilisées ou au système immunitaire affaibli, seniors,...)

LA CANICULE ET NOUS

Dans le cadre du plan canicule, le ministère de la Santé et l'Institut national de prévention et éducation pour la santé (Inpes) renouvellent leur campagne d'information et de prévention des risques liés aux fortes chaleurs.

Enfant et adulte :

COMPRENDRE

Selon l'âge, le corps ne réagit pas de la même façon aux fortes chaleurs.

- Mon corps transpire beaucoup pour se maintenir à la bonne température...

- Je  perds de l'eau je risque la déshydratation.

AGIR

Je bois beaucoup d'eau et...

- Je ne fais pas d'efforts physiques intenses.

- Je ne reste pas en plein soleil.

- Je maintiens ma maison à l'abri de la chaleur.

- Je ne consomme pas d'alcool.

- Au travail je suis vigilant pour mes collègues et moi-même.

- Je prends des nouvelles de mon entourages.

- Si je prends des médicaments, je n'hésite pas à demander conseil à mon médecin traitant ou à mon pharmacien.

Si vous êtes une personne âgée, isolée ou handicapées pensez à vous inscrire sur le registre de votre mairie ou à contacter votre Centre Communal d'Action Sociale (CCAS) Vous bénéficierez ainsi d'une aide en cas de canicule.

Prévention des risques liées à la baignade et à l'exposition solaire

Baignade à la plage ou à la piscine, balade en fôret, déjeuner en terrasse...l'été est le moment de l'année où chacun profite des activités  et des loisirs en extérieur. C'est aussi, la période où les risques de noyades et ceux liés au soleil sont le plus èlevés. Afin de passer un été en toute sérénité et sécurité, les enfants étant plus particulièrement vulnérables. A votre disposition, des supports d'informztion sur les  ridques solaires er " se Baigner, sans danger".

Pour vous-même:

* Si vous ressentez le moindre frisson ou trouble physique, ne vous baignez pas.

* Prévenez vos proches lorsque vous allez vous baigner.

* Soyez vigilant lors de la baignade et faites attention à la zone d'impact des vagues (certaines zones du corps comme la tête, le cou ou le ventre étant plus fragiles).

Copyright (c) 2005 - Tous droits réservés. http://www.lacroixsurmeuse.fr/public/perso/enveloppe.jpg Nous contacter ImaWeb  &  A GE D I